Étude

Comment s'organisent les parents confrontés aux quarantaines des enfants ?

Depuis le début de la crise sanitaire, les parents sont mis à rude épreuve et doivent sans cesse se réorganiser pour garder les enfants tout en devant continuant à travailler.

Ils ont d’abord été totalement confinés avec les enfants tout en télétravaillant ou en devant travailler à l’extérieur comme ils le pouvaient. Après plusieurs semaines de plaidoyer de la Ligue des familles, ils ont pu souffler un peu via le congé parental corona. Mais ce congé est arrivé assez tard et sa faible rémunération a été un gros obstacle pour la majorité des familles. A partir du 1er octobre 2020, le congé parental corona s’est transformé en un chômage temporaire corona, à prendre immédiatement et sans accord de l’emloyeur·euse. Les parents ont pu compter sur une meilleure rémunération, 70% du salaire brut plafonné. Un dispositif imparfait vu la perte de revenus générée mais un dispositif essentiel pour offrir une solution pour les parents

Après le confinement, les enfants ont pu retourner à l’école mais un nouveau challenge pour les parents est apparu, à savoir celui de devoir jongler entre les fermetures de classes ou les quarantaines. Les parents ont été confrontés à un véritable défi quotidien de réorganisation: « Un cauchemar d'organisation et des impacts financiers trop sous-estimé », nous explique un parent en commentaire.

En janvier 2022, face à l’explosion des fermetures de classe, crèche ou des quarantaines d’enfants, la Ligue des familles a cherché à savoir si le chômage temporaire corona – à propos duquel il n’y a pas de données officielles publiées - est toujours une formule qui convient aux parents et comment mieux répondre à leurs besoins. Il s’agit donc de l’objectif de cette enquête réalisée auprès de 1380 parents.

Il ressort de notre étude que les parents ont toujours besoin d’être soutenus et que travailler avec les enfants à la maison n’est toujours pas une solution satisfaisante, loin de là. Or, si rien ne change, le chômage temporaire corona cessera d’être appliqué au-delà du 31 mars 2022. La Ligue des familles appelle d’ores et déjà le Gouvernement à prolonger ce dispositif essentiel, mais également à le rémunérer à 100% afin que tous les parents puissent effectivement y accéder. Elle plaide également pour qu’un dispositif tout à fait similaire soit accessible aux indépendant·e·s et aux fonctionnaires, ce qui n’est pas le cas à l’heure actuelle. 

 

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies