Communiqué de presse

CP - Codeco : maintenant, soutenir les jeunes et leurs parents

La Ligue des familles demande aux gouvernements d’accompagner la fermeture des écoles et l’enseignement à distance de mesures de soutien aux parents et aux jeunes.

La Ligue des familles, qui avait appelé hier à ne pas faire porter la plus grande partie des efforts sur la jeunesse, prend acte des mesures annoncées ce jour par le comité de concertation: fermeture des écoles fondamentales une semaine avant les vacances de Noël, retour à l’enseignement à distance la moitié du temps en secondaire, masque dès 6 ans.

Afin de permettre aux parents et aux jeunes de vivre le moins difficilement possible ces mesures, la Ligue des familles appelle les différents gouvernements à leur apporter le soutien nécessaire.

Tous les parents ne pouvant faire du télétravail, et le télétravail n’étant pas compatible avec la garde de jeunes enfants, la Ligue des familles appelle à des mesures permettant aux parents de faire face à cette fermeture d’école qui s’ajoute aux congés scolaires déjà prévus.

Pour les parents des enfants de maternelles et de primaire, la Ligue des familles demande que les parents aient droit au chômage temporaire pour fermeture d’école la semaine du 20 décembre, que le montant de l’allocation soit revu à la hausse pour que les familles précarisés puissent en bénéficier également, et que les écoles doivent organiser des garderies pour tous les parents qui en éprouvent le besoin. La Ligue des familles appelle aussi les pouvoirs publics à mettre en place un dispositif de congé pour les fonctionnaires qui doivent s’occuper de leurs enfants (qui ne peuvent pas bénéficier du chômage temporaire). Enfin, la Ligue des familles demande que les employeurs octroient, autant que possible, un congé supplémentaire à leurs travailleurs pendant cette période de fermeture des écoles.

Pour les élèves de secondaire, la Ligue des familles appelle à mettre en place un dispositif d’enseignement à distance via documents papiers et rendez-vous individuels réguliers, afin de ne pas pénaliser les adolescents qui n’ont pas accès au matériel informatique ni ceux qui sont déjà en difficultés scolaires. La Ligue des familles demande par ailleurs que les périodes de présentiel soient consacrées aux nouveaux apprentissages tandis que le temps de travail à la maison serait consacré aux révisions et à l’évaluation des apprentissages.

Enfin, la Ligue des familles insiste pour que ces mesures soient temporaires et que l’école reprenne normalement pour tous à la rentrée de janvier. L’enseignement à distance renforce les inégalités scolaires, le décrochage et les difficultés de santé mentale des jeunes et doit impérativement être limité à ces quelques semaines.

La Ligue des familles demande par ailleurs le maintien des stages prévus pendant les vacances de Noël ainsi que de toutes les activités extrascolaires.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies