Communiqué de presse

56 000 enfants ne partent pas en voyage scolaire en raison du coût : ne les abandonnons pas

En mai dernier, la Ministre de l’Education avait annoncé un plafonnement du coût des voyages scolaires lors de la rentrée 2024, une mesure que le parlement lui demande de prendre depuis 2019. On apprend aujourd’hui que cette mesure semble compromise et que Caroline Désir étudierait plutôt « des mécanismes alternatifs de régulation ». Pour la Ligue des familles, un plafond est nécessaire pour éviter les pratiques abusives qui mettent des familles en difficulté.

Pour Madeleine Guyot, Directrice générale de la Ligue des familles, « il est possible de déterminer un plafond au coût des voyages qui rencontre deux objectifs importants : continuer à organiser des voyages de qualité pour tous, mais éviter des pratiques abusives. La grande majorité des écoles réussissent déjà à le faire. Mais certains parents sont confrontés à des voyages de rhéto à New-York pour 2000€. On a aussi eu un cas d’école proposant, au sein d’une même classe, un voyage cher à l’étranger pour les familles qui peuvent se le permettre, un voyage en Belgique à prix moyen pour d’autres élèves, et puis pour les familles qui n’ont pas les moyens, pas de voyage mais des missions de bénévolat pour occuper leurs enfants. Ce sont des situations réelles que l’on a rencontrées, c’est inadmissible et c’est cela qu’on veut interdire. On peut réfléchir à des formes de régulation mais cela ne remplacera pas un plafonnement : seul le plafonnement permet de garantir la fin de ces pratiques. »

56 000 enfants ne partent pas en voyage scolaire en raison du coût

Dans une enquête menée par la Ligue des familles auprès de 2000 parents en 2022, 1 élève de primaire sur 20 et 1 élève de secondaire sur 10 ne part pas en voyage scolaire pour des raisons financières. A l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles, cela représente 56 000 enfants exclus des opportunités qu’ont leurs camarades de classe. Il faut y ajouter les familles dont les enfants partent, mais que le coût du voyage met en difficulté.

En Flandre, le coût des voyages est plafonné

« On peut entendre la difficulté à trouver le montant juste quand on cherche à plafonner le coût des voyages. Mais cela ne peut justifier un abandon de la mesure, et donc un abandon de ces familles. En Flandre, le coût des voyages scolaires est plafonné de longue date (à 520€ pour les 6 années de primaire). Il doit donc être possible d’avancer vers une solution en Fédération Wallonie-Bruxelles également. En octobre, 22 organisations avaient encore appelé la Ministre à fixer ces plafonds. Cela ne peut pas attendre la prochaine législature », conclut Madeleine Guyot.

Les infos collectées sont anonymes. Autoriser les cookies nous permet de vous offrir la meilleure expérience sur notre site. Merci.
Cookies