Analyse

2019-03-30 accueil et soutien à la parentalité

Résumé

Pour de nombreux enfants, l’accès à un milieu d’accueil de la petite enfance est rempli d’obstacles. Par manque de structures accessibles financièrement et géographiquement ou répondant à leurs besoins, de nombreuses familles ne profitent pas d’une place d’accueil pour leur jeune enfant.

Une étude réalisée en 2015[1] met en évidence une des grandes faiblesses du système de l’accueil de la petite enfance actuel : le manque d’accessibilité des structures à certains types de publics, participant ainsi à accentuer les inégalités sociales.

Suite à ce constant, deux priorités. Il faut renforcer l’accompagnement et le soutien de proximité aux familles.

Jusqu’à présent, la diversité des familles n’est ni pensée ni intégrée dans la politique de l’accueil de la petite enfance. Une réforme du secteur de l’accueil est prévue d’ici 2020. La Ligue des familles y voit l’opportunité de rappeler que l’accueil est un droit de l’enfant et qu’il doit être accessible à toutes les familles. 

Véritable levier de lutte contre la pauvreté, l’inaccessibilité aux milieux d’accueil n’est pas tolérable parce qu’elle amplifie les inégalités sociales.

Partant de ces constats, la Ligue des familles demande que soit intégrée la dimension d’accompagnement et de soutien à la parentalité au sein de toutes les structures d’accueil de la petite enfance. Elément clé pour en favoriser l’accessibilité

 

[1] CULTIAUX, J., WAGENER, M., LATIERS, M. L’accueil de la petite enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles. Rapport des consultations d’experts et d’acteurs du secteur. 2015.



Amélie Hosdey-Radoux

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies