Familles, prison et réinsertion

Prison box

Les détenus ont une famille

Les familles de détenus sont une zone grise au sein du système pénitentiaire. Elles souffrent d’un manque de considération alors qu’elles sont un vecteur essentiel de la future réinsertion des détenus. Ces familles sont confrontées à des difficultés majeures, tant économiques, psychologiques que financières.

Le projet Prison Box

La Ligue des familles a souhaité donner la parole à ces familles, lever un voile sur leur vie dans une sensibilisation gratuite axée sur des témoignages anonymes. Ces tranches de vie, tantôt émouvantes, tantôt éprouvantes, donnent à voir leur réalité quotidienne.

Vivre la prison de l’extérieur

Vue de l’extérieur, la Prison Box se présente sous la forme d’un cube intrigant. Passée la porte, on y pénètre dans l’intimité d’une famille : un salon où sont disséminés de multiples QRcodes qui renvoient aux différents témoignages et de nombreuses infographies dispersées du sol au plafond.
L’expérience de la prison se niche donc partout dans ce salon, de la même façon que la prison s’insinue à tout moment dans le quotidien et les pensées de la famille d’un détenu. Leur vie s’agence autour des visites, le sentiment d’absence est continu et les sacrifices souvent nombreux.

La visite

Les visiteurs et visiteuses seront invité-es à faire le tour de la Prison Box, puis à y rentrer pour découvrir les témoignages des familles, leurs difficultés mais aussi leurs victoires.
A l’issue de la visite, les visiteurs et visiteuses auront un moment de réflexion avec une animatrice ou un animateur : A quoi ça sert la prison ? Quel est son rôle ? Et celui des familles ? Comment envisager la réinsertion ?

Quelques faits marquants

  • Un détenu sur deux a des enfants mineurs. Plus de 17 000 enfants sont impactés par la prison ! Pourtant, les conditions d’accueil (longues attentes, lieux de visites) sont inadaptées à des enfants, particulièrement ceux en bas-âge.
  • À quelle heure passe le bus ? La plupart des prisons sont éloignées des transports en commun. Venir en visite, cela signifie bien souvent une organisation compliquée, d’autant que les horaires sont souvent incompatibles avec un horaire de travail conventionnel.
  • 250€ : les appels téléphoniques, la nourriture, les cigarettes… tout se paie en prison, à des tarifs 2 à 3 fois supérieurs que ceux pratiqués à l’extérieur. Des sommes fournies par les familles : elles y consacrent généralement entre 150 et 350€ par mois, alors qu’il y a un salaire en moins dans le ménage.
Quelques faits marquants

La Prison Box sera du 10 au 20 novembre 2022 au Grand Hospice
Rue du Grand Hospice, 7
1000 Bruxelles

Horaires des visites avec animatrice et animateur :

  • Jeudi 10 novembre                                                   de 17h30 à 22h
  • Vendredi 11 novembre                                              de 10h à 13h
  • Samedi 12 novembre                                                de 14h à 17h
  • Du Lundi 14 novembre au samedi 19 novembre     de 10h à 13h et de 14h à 17h
  • Dimanche 20 novembre                                            de 14h à 17h
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. Par exemple, pour vous éviter de devoir indiquer à nouveau vos préférences lors de votre prochaine visite.
Cookies