Vote de la réforme des rythmes scolaires : enfin, le bien-être des enfants au cœur des préoccupations

15 mars 2022


Le 1er septembre 2020, la Ligue des familles appelait, avec les fédérations d’associations de parents, les syndicats d’enseignants et le Comité des élèves francophones, la Ministre Désir à concrétiser, enfin, une réforme figurant dans tous les accords de gouvernement depuis 1992 : celle des rythmes scolaires. « Les rythmes scolaires ne peuvent plus être, pour une septième législature consécutive, une promesse non tenue du gouvernement », indiquions-nous alors. 1 ans ½ plus tard, la réforme du rythme de l’année scolaire vient d'être votée – en commission tout d’abord – mardi après-midi au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Vers une école plus agréable et où les enfants apprennent mieux

La Ligue des familles salue cette avancée majeure. La nouvelle organisation de l’année scolaire sera plus adaptée au rythme des enfants, avec des périodes d’apprentissage mieux réparties sur l’année et des congés de deux semaines leur permettant de récupérer et de déconnecter. Une école où les enfants se sentent mieux et apprennent mieux.

Donner les meilleures chances de réussite à cette réforme

Est-ce que tout est rose pour autant ? Non : une réforme d’une telle ampleur génère forcément des difficultés, en particulier pendant une période de transition. La Ligue des familles appelle à plusieurs mesures pour amortir les impacts négatifs et donner les meilleures chances de réussite à cette réforme :

  • Pour les parents séparés, qui doivent remettre les modalités d’hébergement des enfants sur le métier. Le premier enjeu est celui des grandes vacances, qui seront plus courtes que prévu (avec une rentrée scolaire le 29 août au lieu du 1er septembre). La Ligue des familles propose sur son site internet des calendriers-types pour aider les parents séparés à trouver une nouvelle organisation en juillet-août 2022. Pour la suite (à partir de septembre), les calendriers-types mis au point avec avocats.be et la Fédération Wallonie-Bruxelles sont disponibles sur www.rythmesscolaires.be. Toutefois, certains parents ne pourront éviter une nouvelle procédure judiciaire. La Ligue des familles appelle à un tarif réduit et forfaitaire des avocats, pour réduire les coûts pour les familles.
     
  • En ce qui concerne les camps de mouvements de jeunesse et les stages de vacances. Plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement pour trouver de nouveaux endroits de camps et susciter des initiatives pour les stages. La Ligue des familles appelle à un monitoring de la situation, au moyen par exemple d’un relevé des stages disponibles pour les prochaines vacances de Toussaint par comparaison aux années précédentes, de façon à s’assurer qu’une offre suffisante existe pendant les deux semaines.
     
  • Enfin, les différences de rythmes entre communautés restent problématiques. Depuis le départ, la Ligue des familles a plaidé pour que cette réforme se fasse de concert avec la Flandre et la Communauté germanophone pour ne pas mettre les familles dont les enfants sont scolarisés dans une autre communauté en difficulté. Elle appelle ces entités à œuvrer également à une réforme des rythmes scolaires au plus vite, pour le bien des enfants et de leurs familles.