La Ligue des familles s'oppose à toute diminution des allocations familiales

3 juin 2022


Dans Le Soir aujourd'hui, le ministre des Finances bruxellois, Sven Gatz, appelle à des économies dans le budget des allocations familiales. Deux ans à peine après la réforme (!), et avant même un premier bilan de fonctionnement annoncé du système mis en place en région bruxelloise, le Ministre estime qu'il faudrait le revoir à nouveau pour réduire les dépenses, c'est-à-dire diminuer le revenu des familles. Il évoque notamment le coût de l'indexation de ces allocations. 

L'indexation des allocations familiales est absolument indispensable pour permettre aux familles de faire face à la hausse du coût de la vie: la Ligue des familles s'oppose totalement à un saut d'index ou à une limitation de l'indexation des allocations familiales, et plus largement à toute diminution des allocations familiales. Après deux ans de pandémie, et alors que les chiffres en matière de pauvreté restent alarmants dans la capitale, il serait incompréhensible de réduire ce soutien financier dont les familles ont plus que jamais besoin.

Le fait que la réforme des allocations familiales génère un coût supplémentaire par rapport au modèle qui était en vigueur jusque-là n'est pas une surprise. Sous le précédent gouvernement, le prédécesseur de Sven Gatz, Guy Vanhengel, du même parti, avait indiqué que la Région bruxelloise augmenterait la dotation de la Cocom pour y faire face. A l'époque, chacun avait considéré qu'il était nécessaire de consacrer des moyens supplémentaires à cette politique pour soutenir les familles bruxelloises. 

La Ligue des familles appelle le Gouvernement bruxellois à tenir les engagements pris il y a à peine deux ans et à préserver le pouvoir d'achat des familles.